Enjeu : favoriser la réussite des étudiants en licence

L’obtention d’un diplôme de licence reste un défi pour une majorité des étudiants s’engageant dans des études de premier cycle à l’université en France. Tel est le cas à l’Université de Montpellier (UM) où le taux de réussite pour les licences générales et professionnelles est de l’ordre de 37% après 3 ou 4 années d’études (donnée de 2017).

Un ensemble d’actions a récemment été impulsé à l’UM afin d’opérer une transformation pédagogique qui puisse favoriser la réussite des étudiants, en particulier au niveau de la licence. Ces actions s’inscrivent dans une démarche plus générale d’amélioration de la qualité de l’enseignement à l’UM à tous les niveaux (licence et master) et s’appuient sur des structures nouvelles, dont le Centre de Soutien à l’Innovation Pédagogique, le Bureau d’accompagnement à la pédagogie numérique ou le Service de la formation initiale et continue des enseignants et enseignants-chercheurs, et des structures existantes, dont le Service Commun Universitaire d’Information, d’Orientation et d’Insertion Professionnelle.

Les missions de l’Observatoire de la Transformation Pédagogique (OTP)

  • Impulser et suivre l’évaluation des actions pédagogiques, en privilégiant une démarche collaborative, c’est-à-dire avec la participation des acteurs de ces actions, et le cas échéant en partant des dispositifs d’évaluation existants ;
  • Constituer une base de données pour l’ensemble de ces évaluations ;
  • Interpréter ces données afin de déterminer l’efficacité des actions mises en œuvre par rapport à leurs objectifs ;
  • Communiquer les résultats de ces évaluations aux acteurs et mener avec eux une réflexion sur les pistes d’adaptations.

L’OTP : une nouvelle structure pour accompagner et évaluer la transformation pédagogique

Les actions pédagogiques impulsées à l’UM visent à améliorer la qualité de l’enseignement et à favoriser les apprentissages des étudiants. Pour aider les acteurs de la transformation pédagogique à atteindre ces objectifs, l’OTP propose de les impliquer dans une démarche d’évaluation formative permettant de développer une réflexivité sur les actions entreprises et, si besoin, de dégager des pistes pour les optimiser.

Une telle évaluation est complexe car multidimensionnelle : elle met en jeu l’institution et les moyens qu’elle offre pour la transformation pédagogique, les enseignants et leurs enseignements, ainsi que les étudiants et leurs apprentissages. Il s’agit de :

  • faire un état des lieux de l’ensemble des actions pédagogiques engagées à l’UM et les caractériser, notamment à la lumière d’un ensemble de pratiques possibles ;
  • identifier les leviers et les freins conduisant les enseignants à adhérer ou non aux nouvelles attentes de l’institution sur le plan pédagogique et à se saisir ou non des opportunités offertes ;
  • déterminer quel est l’impact des actions pédagogiques mises en œuvre. Pour ce faire, au moins deux méthodes complémentaires sont envisageables : l’évaluation des apprentissages des étudiants via plusieurs indicateurs, dont les taux de réussite et l’insertion professionnelle, et l’évaluation des enseignements par les étudiants. Au-delà de données chiffrées, il s’agit également de comprendre plus finement ce qui se joue chez les étudiants, notamment au niveau de leur motivation pour les enseignements et de leurs stratégies d’apprentissage.