Enjeu : favoriser la réussite des étudiants en licence et en DUT

L’obtention d’un diplôme de licence reste un défi pour une majorité des étudiants s’engageant dans des études de premier cycle à l’université en France. Tel est le cas à l’Université de Montpellier (UM) où le taux de réussite pour les licences générales et professionnelles est de l’ordre de 38% après 3 ou 4 années d’études (MESRI, 2019).

Un ensemble d’actions a été impulsé à l’UM ces dernières années afin de promouvoir une transformation pédagogique qui puisse favoriser la réussite des étudiants, en particulier au niveau de la licence et du DUT. Ces actions s’appuient sur les équipes de chaque composante de l’UM et sur plusieurs structures communes, dont le Bureau de la Formation des Personnels, le Centre de Soutien à l’Innovation Pédagogique (CSIP), le Service des Usages du Numérique (SUN) et le Service Commun Universitaire d’Information, d’Orientation et d’Insertion Professionnelle (SCUIO-IP).

Dans ce contexte, plusieurs questions se posent, en particulier : comment ces actions contribuent-elles à la réussite des étudiants ? Plus précisément, quels types d’actions sont effectivement mis en œuvre en premier cycle par les enseignants ? Quand et pour quels étudiants ? Quels sont les éventuels facilitateurs et obstacles à leur mise en œuvre ? Quels sont les effets de ces actions sur les apprentissages et la réussite des étudiants ? Ces effets sont-ils variables selon les caractéristiques des étudiants, selon le niveau du cursus ou selon la discipline ?

Les missions de l’OTP

Pour explorer ces questions, un Observatoire de la Transformation Pédagogique (OTP) rattaché à la Direction des Formations et des Enseignements (DFE) de l’UM a été créé en 2019 sous l’impulsion de Jean-Patrick Respaut, Vice-Président chargé de la formation et de la vie universitaire (CFVU).

Les missions de l’OTP sont les suivantes :

  • réaliser un état des lieux des pratiques d’enseignement dans les formations du premier cycle au sein des différentes composantes de l’UM ;
  • étudier les effets de ces pratiques sur la réussite des étudiants ;
  • accompagner et nourrir la réflexivité des enseignants sur leurs pratiques d’enseignement ;
  • identifier les besoins des enseignants au niveau de leurs enseignements ;
  • communiquer les résultats de ces études et les discuter avec tous les acteurs concernés.

L’OTP réalise des études aussi bien auprès des enseignants que des étudiants, car la réussite académique dépend d’une adaptation mutuelle entre modalités d’enseignement et profils d’étudiant. Ces études sont menées en étroite collaboration avec les équipes des composantes et en partenariat avec plusieurs structures dont l’OSIPE (Observatoire du Suivi et de l’Insertion Professionnelle des Etudiants du SCUIO-IP) et le Bureau de la Formation des Personnels.

Les études menées par l’OTP

Plusieurs études ont été engagées :

  • une étude à la fois quantitative et qualitative, menée dans les différentes composantes de l’UM, croisant des données concernant les caractéristiques des étudiants et des données concernant les pratiques pédagogiques (Projet OTP-CAMS) ;
  • une étude sur le travail coopératif dans une formation structurée en termes de compétences (Projet OTP-Coop) ;
  • plusieurs études sur les usages pédagogiques du numérique au sein des différentes composantes de l’UM (Projet OTP-Num)