André Tricot (Epsylon, Université Paul Valéry Montpellier 3)
« Les pédagogies innovantes à l’université »
Mercredi 5 mai 2021, 17h00-18h30

Vidéo de la conférence disponible en ligne : ici

Résumé
Les travaux expérimentaux qui évaluent les innovations pédagogiques sont souvent consacrés à la comparaison des résultats obtenus par les étudiants qui apprennent avec telle pédagogie A (par problème, par projet, par découverte, inversée, etc.), avec ceux d’étudiants qui apprennent avec une pédagogie B « toute chose égale par ailleurs ». Cette approche a fait l’objet de nombreuses méta-analyses, dont je présenterai les principaux résultats. J’insisterai sur l’aspect conditionnel de ces résultats : à chaque fois « ça dépend » (des étudiants, de leur niveau, de ce qui est enseigné, des conditions, du temps consacré à l’apprentissage, etc.). En outre, les différences entre la pédagogie A et la pédagogie B sont souvent tellement nombreuses que l’on ne sait pas bien ce qu’il faut changer pour améliorer A. Je vais essayer de montrer que plutôt de prendre telle ou telle pédagogie dans son ensemble, on a tout intérêt à descendre d’un niveau et à considérer les différentes composantes de l’enseignement : analyse du savoir, présentation du but, engagement des étudiants, tâches, support, régulation, évaluation. On peut alors innover sur chaque composante où cela est pertinent. Et à ce niveau d’analyse on dispose de résultats un peu utilisables.

Articles en lien avec la conférence
Tricot, A. (2018). De l’utilité des connaissances produites par la recherche en éducation. Diversité, 192, version pdf ici
Tricot, A. (2017). L’innovation pédagogique. Paris : Retz, extraits, version pdf ici
Musial, M., Pradère, F. & Tricot, A. (2011). Prendre en compte les apprentissages lors de la conception d’un scénario pédagogique. Recherche & formation, 68, 15-30, lien vers l’article ici

Page personnelle d’André Tricot : lien ici